Pleine conscience : entre ego et altruisme

« La méditation ne sert à rien. » Steve Hagen, maître zen

Choix d’une pratique : raisons et influences

Ma pratique de la méditation repose aujourd’hui sur la méthode de « Mindfulness Based Stress Reduction » qui fût créée par Jon Kabat-Zinn.

Qu’est-ce que le MBSR ?

Initialement, les programmes de réductions du stress ont été développés dans les hôpitaux pour réduire le stress dû à la maladie, aux douleurs chroniques et aux traitements pénibles. Aujourd’hui, leurs champs d’application ont été élargis pour venir en aide à autrui dans d’autres structures.

La pleine conscience, plus connue sous le nom de Mindfulness, permet de voir plus clairement les causes de la souffrance. En effet, elle aide à reconnaître la réactivité, l’attachement mais aussi les désirs qui poussent à se conduire de façon irréfléchie ou sous le contrôle de nos exigences égocentrées.

mindfulness

La pleine conscience : entre ego et altruisme

Lorsque des instructeurs, tel que Jon Kabat-Zinn, enseignent la pleine conscience, le message transmis se porte sur la bienveillance, l’altruisme et la compassion. En revanche, lorsque la compassion et la bienveillance ne font pas partie de la pratique alors il y a un risque d’utiliser la pleine conscience essentiellement comme un outil.

En effet, la pleine conscience viserait à augmenter la concentration. Je conçois que certains pratiquent uniquement pour cette raison mais alors plusieurs choses se profilent. D’une part, nous attendons de la pratique un but concret (philosophie contraire à la méditation) et d’autre part, nous sommes dans complètement dans l’Ego (par la recherche du succès et de la performance).

Il est un peu trop optimiste de croire que la pratique de la pleine conscience suffira à vous transformer automatiquement en une personne plus bienveillante mais c’est un bon début.

L'agitation de l'esprit

Lorsque l’esprit est agité et confus et lorsque notre perception de la réalité est très déformée par de mauvaises pensées, par la haine, l’envie irrépressible, la jalousie ou bien l’arrogance, alors la souffrance survient. De ce fait, pleine conscience peut être un très bon outil pour repérer ces pensées quand elles surviennent et les empêcher d’envahir davantage notre esprit.

Néammoins, un esprit calme et clair n’est pas en soi une garantie pour un comportement éthique. Afin de protéger la pratique de la mindfulness de toutes les déviations possibles, nous avons besoin d’y mêler dès le départ l’altruisme.

Je pense que la pleine conscience sert à cultiver la bienveillance de façon laïque mais aussi de promouvoir l’altruisme dans nos sociétés individualistes. Par conséquent, nous pourrions imaginer que la révolution de la pleine conscience ira de pair avec une révolution de l’altruisme.

méditation de pleine conscience

Exercices de pleine conscience

Voici 3 exercices de pleine conscience très simples à réaliser.

Trajet en conscience

Vous pouvez adopter une attitude sereine en prenant votre temps et en arrêtant les écrans. Par ailleurs, vous pourriez changer d’itinéraire puis observer la façon dont vous entrez en contact avec votre environnement. 

Etude des distractions externes

Identifiez 5 sons / 5 odeurs / 5 objets visuels – Recommencez

· Posez-vous la question suivante :
« Que se passe-t-il en moi en ce moment ? » N’analysez pas et observez.

En tant qu’instructeur de méditation, je me ferai une joie de vous guider dans cette pratique.

Laisser un commentaire